Quels muscles renforcez-vous en faisant de la boxe ?

15 décembre 2017

Oubliez ces images atroces de nez cassés, lèvres ouvertes et hématomes douloureux que vous avez probablement vues à la télévision, la boxe est en fait un excellent sport ! Cette activité vous permet non seulement de travailler votre condition physique, mais aussi de vous défouler. Vous avez eu une mauvaise journée au travail ? Vos enfants n’obéissent pas ? Rien de mieux qu’une session de boxe sur le ring pour vous vider la tête et mettre vos soucis KO. En outre, la boxe développe particulièrement bien vos muscles. Vous désirez savoir quels muscles vous pouvez renforcer en boxant ?

Faire travailler le pectoral majeur

Le muscle le plus sollicité lors de vos séances de boxe est sans aucun doute le pectoral majeur ou le grand pectoral. Ce muscle — qui part de votre cage thoracique et s’étend jusqu’à votre sternum, clavicule, côtes et mêmes vos bras — détermine la force de votre coup de poing. Tous les coups feront travailler vos pectoraux, mais vous renforcerez tout spécialement votre grand pectoral à l’aide de coups qui demandent une extension du coude (comme le « crochet »).

boxe muscle

Renforcer vos épaules

Comprenant trois groupes musculaires, vos épaules sont constamment sollicitées en boxe. Le muscle à l’avant de vos épaules seconde le grand pectoral et augmente la force de vos coups. Vous sentirez probablement ces muscles tirer après une session intensive de parades.

Un sacré jeu de pieds

Lorsque vous pensez aux célèbres boxers, vous vous imaginez directement leurs bras incroyablement musclés — la boxe est en effet parfaite pour faire travailler vos triceps. Le travail des jambes n’est toutefois pas à sous-estimer. En boxant, vous êtes continuellement en mouvement. Le jeu de pieds est crucial pour esquiver votre adversaire et optimiser vos chances de le toucher : vos cuisses et vos mollets n’ont donc aucun répit.