Tout ce qu’il faut savoir sur la technique de respiration en natation

6 juillet 2017

Acquérir une bonne technique de respiration est un challenge de taille pour le nageur débutant. Mais si vous ne respirez pas correctement, cela aura des conséquences sur votre endurance. Le souffle jouera un rôle déterminant, aussi bien durant les entraînements que durant une compétition. Cet article vous en explique les raisons.

L’importance d’une bonne technique de respiration pour les nageurs

L’élément important de la natation est la respiration. De nombreux nageurs ont tendance à retenir leur souffle, mais cela mène à une mauvaise oxygénation. Quelques points d’attention :

Crampes

Une mauvaise technique de respiration engendre une mauvaise oxygénation. Les tissus ne reçoivent pas le « carburant » nécessaire et les musclent se contractent. Vous risquez alors de souffrir d’une inflammation.

À bout de souffle

Retenir votre souffle lorsque vous nagez sous l’eau est une réaction naturelle. Mais ce n’est pas toujours une bonne idée :

  • En retenant votre souffle, vous gardez plus de CO2 dans le corps et vous vous sentez étouffé.
  • Vos poumons restent plein d’air, vous remontez donc plus vite à la surface.
  • En expirant plus tard, vous avez moins de temps pour respirer à nouveau.

technique de respiration natation

Tout l’air que vous expirez de vos poumons vous permet de respirer plus facilement à nouveau. Vous devez inspirer deux à trois fois plus longtemps que vous expirez.

Coordonner les mouvements et la respiration

Dernière recommandation en natation : vous devez adapter votre respiration selon les mouvements. Que ce soit en brasse, en crawl, en dos ou en papillon, cette coordination a une influence sur la technique de nage, la force motrice, la tension musculaire et l’endurance physique.

L’exercice idéale pour améliorer votre technique de respiration

Appelé sink down en anglais, l’exercice consiste à rester le plus longtemps possible sous l’eau pour améliorer la technique de respiration. Vous devez vous rendre dans la plus grande profondeur de la piscine, respirer normalement, puis vous laisser couler, avec les bras le long du corps et les jambes tendues. Pendant que vous remontez à la surface, vous expirez par le nez ou par la bouche. Cela semble simple comme bonjour, mais vous remarquerez que vous ne parviendrez pas à toucher le fond lors des premières tentatives. Soyez persévérant !